Aujourd’hui je vous présente Cloud9. Si vous êtes un peu développeur et que vous ne bossez jamais depuis la même device, ou encore si vous êtes plusieurs à coder sur un projet, cela risque de vous plaire !

AWS a racheté Cloud9 en 2016, et l’a intégré à sa gamme de service par la suite. Il s’agit d’un IDE « in-cloud », développé en Javascript, initialement par la société éponyme, qui d’ailleurs existe encore.

C’est donc un environnement de développement basé sur le cloud qui permet d’écrire, d’exécuter et de déboguer du code depuis un navigateur.

Il comprend un éditeur de code, un débogueur, un terminal, et intègre les outils essentiels pour les langages de programmation les plus courants, dont JavaScript, Python, PHP, ainsi que d’autres.

Concrètement, qu’est-ce qu’il permet ?

Cloud9 vous permet, via le paramétrage d’environnements, de coder sur un serveur distant via des accès SSH. Il est à noter deux choses:

  1. Cloud9 est gratuit en soit. Ce que vous payez, c’est les instances ec2 auxquelles vous vous connectez avec et tout autre side-service qui sert à votre développement, mais pas Cloud9 lui-même, quelque soit le nombre d’environnements créé.
  2. Cloud9 ne vous permet pas d’exploiter uniquement des instances EC2, il vous permet de paramétrer un environnement de développement sur n’importe quel serveur distant tant qu’il dispose d’un accès SSH.

Autre fonctionnalité intéressante, mais que je n’utilise pas : AWS Cloud9 permet de collaborer facilement sur du code : vous pouvez partager votre environnement de développement avec votre équipe en quelques clics et effectuer des programmations en binôme. Lorsqu’ils collaborent, les membres de votre équipe peuvent voir les entrées des autres en temps réel et discuter instantanément les uns avec les autres depuis l’IDE.

Comment ça marche?

En tout premier lieu, je vous conseille de créer un utilisateur IAM dédié à Cloud9. Une fois que c’est fait, vous pourrez créer vos environnements depuis la console.

A la création de l’environnement, la console vous demandera en premier lieu un nom pour désigner l’environnement, ainsi qu’une description :

L’étape suivante est de configurer l’accès en soit. Nous parlons ici de l’accès à un serveur distant existant (cas le plus souvent utilisé, mais vous pouvez choisir également de provisionner une toute nouvelle instance à cette étape).

Il est à noter que l’environnement se connectera au serveur via une clef. Cloud9 la fournit automatiquement, il ne reste qu’à la copier sur le serveur.

Voici ce que ça donne :

Vous pouvez également, mais c’est optionnel, préciser:

  • Un path: l’éditeur ouvrira ce dossier directement, par exemple : ~/dev/projet-29439
  • Un binaire Node, si vous allez faire du NodeJS
  • Un rebond SSH, si le serveur est derrière un bastion

Faire « review » et l’éditeur se lance 🙂

Conclusion

Cloud9 est très pratique pour ne pas avoir un IDE différent sur chaque poste ou ne serait-ce que pour ne pas avoir à reparamétrer tout un IDE sur un nouveau poste.

Ses autres points forts sont sa gratuité et évidemment la possibilité de pouvoir bosser à plusieurs facilement sur des projets.

Ce service est actuellement disponible dans les régions USA Ouest (Oregon), USA Est (Ohio), USA Est (Virginie du Nord), UE (Irlande) et Asie-Pacifique (Singapour).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *