Note : je ne cherche pas à vous convaincre que Twitter c’est bien ou mal, je vous parle juste de mon usage personnel.

Note 2: lisez la note ci-dessus.

Je commence avec un flash-back.

A une époque, autour de 2012 si je me souviens bien, j’étais un accroc total à Twitter mais pour les “mauvaises” raisons. Je tweetais absolument tout sans réfléchir, je retweetais des trucs uniquement satiriques ou sans intérêt et pourrissait le monde avec désinvolture (pour paraphraser Charles, si vous avez la ref).

Le point étant, je ne m’en servais pas pour faire de la veille ou pour parler de mes activités et encore moins pour faire progresser la discussion.

Ma consommation a évolué après cela, quand je me suis rendu compte que les gens lisaient ce que je tweetais. Oui, ça peut paraître con mais on se dit toujours que personne ne le lira, même si le compte est en public. MAUVAISE REFLEXION.

Au bureau, cette année-là c’est mon premier job. Et on commençait à me dire :

Ouais, c’est moyen de parler de ça comme ça sur un réseau public

OK, prise de conscience. Je déconnecte et pendant 8 ans, ça va plutôt bien. Je ne suis qu’une vingtaine de comptes, je fais ma veille sur un autre support. Totalement désintoxiqué. Mais le problème, c’est que ça m’emmerde.

Pourquoi ? Parce que j’aime ce réseau. J’aime le débat, le partage, le savoir (et aussi beaucoup (trop) le fact-checking).

Je commence alors à réfléchir à une façon de l’exploiter sans me restreindre mais plus intelligemment. Il y a aussi la maturité qui joue, à bientôt 31 ans (forte douleur dans la poitrine, aïe) on n’est plus le même qu’à 21, encore heureux.

Je me réinvente donc et créé un nouveau compte, @sacazz, pour faire table rase du passé en quelque sorte. Je tweet énormément, mais plus sainement :

  • aucun intérêt rapporté aux nombres de followers, je ne me sens donc pas obligé de parler et inversement de me restreindre
  • tweeter librement mais aussi plus sainement/intelligemment (revue des articles, relecture des tweets avant de les envoyer, utilisation des citations et des threads…)
  • un tweet satirique de temps en temps, l’humour c’est hyper important
  • utilisation du réseau pour parler de mes activités geek ou pro (dans la limite de ce que permet la confidentialité de la société évidemment)
  • discussion avec d’autres twittos sur des sujets hyper variés, de l’euthanasie aux photos de bébé animaux en passant par les sujets geek / comics trollesques
  • ce qui mène aux débats et échanges d’idées et ça c’est cool
  • partage de photos avec les potes (coucou #jeudiphoto)
  • suivi de l’actualité de tous type ((géo)politique, geek, séries/ciné/comics, pop-culture, etc)
  • réaction à tous types de sujets/débats

J’utilise ce réseau pour absolument tout ce que je veux, et vous savez quoi ? Ça m’a manqué.

Seconde observation maintenant : avant cela, je rappelle que Twitter est ce qu’on appelle du micro-blogging. Pourquoi je le dis ? Parce que depuis que je me suis remis à fond sur Twitter, je ne blogue plus du tout.

Depuis un petit mois, je fais en quelque sorte du flux en temps réel. C’est nouveau, je l’avais pas prévu mais j’y ai pris un goût terrible. J’ai perdu ce goût d’écrire de longs articles qui prennent du temps, de la relecture, etc. Je préfère le “live”, quelque part, je pense.

D’ailleurs, des fois je pense à faire un Twitch de lives genre “Le but aujourd’hui, on part de zéro et on fait un nextcloud sur un EKS en live”, mais je suis pas encore assez chaud pour le lancer.

Voilà, j’avais dit que je n’aimais plus écrire de longs articles mais j’aime toujours autant partager et écrire de façon plus générale. Twitter n’est pas du goût de tout le monde et je ne cherche pas ce débat.

Si je devais donner un conseil final, ce serait d’utiliser ce réseau pour ce qui vous fait plaisir, pour l’amour, la connaissance, l’humour et toutes ces choses. Nous avons le moyen de nous apporter du positif à tous, mutuellement et quelque soit les distances qui nous séparent, il faut se servir de ça.

Mais surtout, surtout :

Vérifiez, re-vérifiez, et re-croisez votre putain d’information avant de la tweeter/retweeter, ça peut se propager très vite et mener à de la désinformation.

J’en ai plein d’autres mais celui-ci est le plus important.

A+ ailleurs, ce blog est maintenant en pause (il l’était de toute façon depuis quelques temps si vous regardez les 3 derniers articles) !