VPS : Digital Ocean Dropplet ou AWS Lightsail ?

Vous l’aurez compris, je suis un peu un fan et un évangéliste du cloud d’Amazon, AWS. Cependant, je n’en suis pas moins objectif et j’aime savoir ce qu’il se fait ailleurs. Voici donc mon « tips » du jour.

Si vous avez besoin d’un petit VPS sur un cloud public, vous hésiterez entre plusieurs fournisseurs. On peut citer Linode, Digital Ocean, AWS Lightsail… La liste continue.

La révélation du jour… Vous avez besoin d’un seul VPS, et vous n’êtes pas spécialement attaché à ce qu’il soit dans tel ou tel cloud… Ne prenez pas un VPS Lightsail. Je m’explique.

AWS revient moins cher au fur et à mesure qu’on utilise intelligemment les services proposés, à savoir par exemple préférer une instance RDS pour installer/utiliser une base de donnée relationnelle plutôt qu’une grosse instance EC2 sur laquelle on installerait un Linux puis un MySQL.

En revanche pour un VPS unique, seul dans sa solitude… C’est cher. Vous payerez quelque part la simplicité d’utilisation (c’est le sentiment que ça me donne).

Un comparatif donc des prix des VPS (appelés dropplets chez DO, et instances chez AWS) daté de juillet 2018.

Digital Ocean Dropplet

AWS Lightsail

Personnellement, je n’ai pas d’instances Lightsail, pour la simple et bonne raison qu’une instance EC2 est plus économique, même si je vous accorde que c’est peut-être moins simple à démarrer pour les débutants.

Et en cadeau… Les prix chez Linode:

Pour au final la même simplicité d’utilisation, il n’y a pas photo. Après, il y a ceux comme moi qui aiment bien tout avoir chez le même fournisseur, surtout quand il permet une telle redondance.